François Fent, bel alto français, 18e siècle (certificat Hieronymus Köstler)

D'un grand maître de la lutherie française de la fin du XVIIIe siècle est né ce bel alto, une rareté d'une qualité sonore exceptionnelle et d'une origine éminente. Œuvre tardive de François Fent, né à Füssen, elle représente l'œuvre influente de ce maître très talentueux à une époque où l'on prétendait créer des instruments pour le jeu en solo. Ainsi, cet alto, avec son caractère et sa résonance, son timbre excellemment arrondi, démontre le rang historique de son...

D'un grand maître de la lutherie française de la fin du XVIIIe siècle est né ce bel alto, une rareté d'une qualité sonore exceptionnelle et d'une origine éminente. Œuvre tardive de François Fent, né à Füssen, elle représente l'œuvre influente de ce maître très talentueux à une époque où l'on prétendait créer des instruments pour le jeu en solo. Ainsi, cet alto, avec son caractère et sa résonance, son timbre excellemment arrondi, démontre le rang historique de son constructeur, qui avait rapidement acquis une réputation de premier ordre à Paris. Au-delà de sa sphère d'influence immédiate, Fent va également exercer une influence considérable sur la lutherie anglaise en tant que professeur de son neveu Bernhard Simon Fendt, ce dernier s'installant à Londres vers 1798, et ses quatre fils étant considérés comme des précurseurs égaux de la célèbre famille Chanot. Comme la famille anglaise Fendt, François Fent, le plus important maître avant Nicolas Lupot, connaissait bien les instruments des vieux classiques italiens, et le modèle Stradivarius, selon lequel cet alto a été construit, est une preuve significative de cette orientation cohérente de son travail, qui est considérée comme ayant ouvert la voie à l'école de Lupot. Le fin vernis à l'huile brun-rougeâtre a considérablement fondu par endroits, comme c'est le cas dans l'œuvre de François Fent, et a développé au fil des ans un craquelé délicat - un charmant motif de vernis qui accentue l'érable fortement flammé du fond en deux parties et le précieux épicéa à grain moyen de la table d'harmonie. Le petit parchemin délicat est un chef-d'œuvre ludique et détaillé qui, comme l'arrière du corps, a été marqué séparément avec le cachet de la marque François Fent. L'alto est en excellent état, ce qui ne peut être considéré comme acquis en raison de son âge. Plusieurs restaurations modernes, effectuées avec le plus grand soin et le plus grand savoir-faire, assurent l'aspect authentique et la qualité musicale de cet instrument qui, avec sa sonorité mature de douceur et de chaleur noble, est chantant et brillant dans les aigus. Le prix comprend un certificat de l'expert de Stuttgart, Hieronymus Köstler.

Fine French viola by François Fent
François Fent, a fine historic viola of the late 18th century - back
François Fent, a fine historic French viola - ribs
François Fent viola scroll
Fig. |