Patrick Robin - un maître de l'art et de l'enseignement

L'art de la lutherie de Patrick Robin combine une excellente formation et une riche expérience avec une ouverture constante - un portrait des violons Corilon

Dans la relation entre le professeur et l'élève, la graine du grand art s'épanouit, et comme la plupart des métiers exigeants, la lutherie vit depuis la Renaissance de la transmission confiante des connaissances pratiques. Le luthier contemporain Patrick Robin en est lui aussi profondément convaincu, notamment parce qu'il a lui-même reçu le privilège d'une excellente éducation. Constructeur respecté et maintes fois primé des meilleurs instruments à cordes, il transmet traditionnellement son savoir dans l'espace protégé de son atelier, mais aussi lors d'ateliers et de congrès dans des établissements d'enseignement renommés tels que l'Oberlin College ou l'école de lutherie de Santiago de Querétaro, au Mexique.

Patrick Robin a reçu le statut de "Maître d'art" du ministère français de la culture en 2000 pour la perfection et la qualité exquise de son propre travail et pour sa compétence en tant qu'enseignant. Le fait que Patrick Robin soit pleinement justifié de détenir ce titre est démontré par le témoignage de ses étudiants - par exemple Antoine Cauche, lui-même un luthier recherché et aujourd'hui primé. Il décrit son ancien maître comme un enseignant extrêmement patient qui, malgré toute sa formation approfondie, laisse également une certaine liberté de création, qui est motivé et qui est désireux d'établir une relation de travail basée sur la confiance. Mais Patrick Robin lui-même bénéficie également de la collaboration de ses assistants, comme il le souligne. Faire confiance aux capacités croissantes de ses étudiants et leur laisser de plus en plus de tâches à accomplir pendant leur formation le met au défi de façon aussi positive que de répondre à leurs questions exigeantes.

Le parcours de Patrick Robin commence à l'école de lutherie de Newark, qu'il quitte en 1984 avec un prix pour ses réalisations exceptionnelles. Roger Hargrave, ancien professeur à Newark et expert en lutherie de renommée mondiale, l'a ensuite nommé dans une équipe internationale de restaurateurs spécialisés dans les instruments à cordes de valeur provenant des anciennes écoles italiennes. L'étude approfondie de ces œuvres a permis à Patrick Robin de réaliser d'excellentes copies; et aujourd'hui encore, il continue à créer ses instruments de caractère - malgré leur indépendance stylistique - entièrement dans l'esprit de ses modèles historiques.

Il a reçu des médailles d'or pour ses violons, altos et violoncelles lors de plusieurs concours de lutherie de renom, tels que le concours Etienne Vatelot à Paris, le concours de lutherie de Mittenwald et le concours de lutherie de Manchester, et il a lui-même été nommé à plusieurs reprises comme juré lors de concours internationaux. En 1988, Patrick Robin s'installe aux Ponts-de-Cé, au sud d'Angers, où il partage initialement un atelier avec Andrea Frandsen. En 2006, il a ouvert son studio actuel dans une villa au bord de la Loire, où il reçoit une clientèle internationale composée de membres d'orchestres et d'ensembles de chambre européens de renom, comme le Quatuor Aron de Vienne et le Quatuor Zehetmair. Car ce n'est pas seulement l'échange fructueux avec des musiciens de premier ordre qui permet à Patrick Robin d'élargir sans cesse son expérience, qui constitue la base solide des œuvres d'art de demain.

Instruments